Sonate au clair de lune
Répertoire,  Vidéos

Sonate au clair de lune de Beethoven

Qui ne rêve pas de jouer ce magnifique morceau de Beethoven. À l’origine, cette sonate ne s’appelle pas la sonate au clair de lune, ce nom lui a été attribué après donc ce n’est pas Beethoven qui l’a nommée ainsi.

Elle paraît facile lorsqu’on l’entend jouer mais détrompez-vous ! Cette pièce est difficile à bien interpréter. Tout d’abord elle est en do# mineur, tonalité qui comprend beaucoup de dièses. Elle contient aussi des octaves, ce qui n’est pas évident pour de nombreux pianistes qui ont de petites mains par exemple. Son rythme est toujours le même, (les triolets) cela dit il faut avoir une bonne régularité rythmique tout en conduisant le thème avec expression et souplesse. La principale difficulté technique est que la main droite joue en même temps un accompagnement en triolets avec le thème. De plus, le thème est en binaire et en octaves alors que l’accompagnement est en triolets. Cela veut dire qu’il y a deux principales difficultés : celle à faire ressortir le thème de l’accompagnement, mais aussi la gestion du rythme binaire et ternaire (ensemble) à la main droite.

Cette pièce pour piano est l’une des plus connues du répertoire classique.

Je l’ai joué dans mon défi 40 morceaux en 40 jours.

Sonate au clair de lune de Beethoven en vidéo : (1er mouvement)

J31 de mon défi 40 morceaux en 40 jours

Sonate au clair de lune de Beethoven : la partition

Entrez votre adresse mail pour recevoir la partition


Vous recevrez aussi gratuitement mon guide du pianiste "Comment monter un morceau en 10 étapes". 


3 conseils pour jouer ce morceau:

1 – Tout d’abord, travaillez bien la régularité des triolets de la main droite avec le métronome pour les jouer avec précision. Dans un premier temps et pour que cela soit plus facile ne jouez pas le thème (mesure 5) au début mais seulement les triolets.

2 – Ensuite ne travaillez que le thème à la main droite en octaves (binaire). Seulement après, joigniez le thème à l’accompagnement en triolets de la main droite.

3 -Bien lier les octaves à la main gauche, c’est important pour l’expressivité. Les basses à la main gauche forme un chant profond, one doit pas entendre de coupures.

Partager l'article :
     
 
  

Laisser un commentaire

   Voulez-vous recevoir gratuitement 

votre "Guide du pianiste" ?