les pédales du piano
répertoire

L’utilisation de la pédale forte au piano

Au piano, nous utilisons les pédales pour agir sur le son. Maîtriser la pédale est tout un art qui permet d’embellir et affiner l’interprétation. Dans cet article, je parlerai de la pédale “forte” qu’on appelle aussi la pédale “sustain” (de l’anglais qui veut dire maintenir) , ou aussi la pédale de droite. C’est de loin la pédale la plus utilisée dans le piano. Mais à quoi sert donc cette pédale ?

Fonction de la pédale forte

Prolonger le son

La première utilité de la pédale forte est de faire résonner le son. En effet, si vous jouez tout simplement une note sur le piano et que vous enlevez votre doigt, le son s’arrêtera instantanément. Pourquoi s’arrête t-il de sonner ? Car il y a des étouffoirs en feutres sur les cordes qui ont pour fonction d’arrêter le son de vibrer dès que l’on soulève les doigts.
Pour remédier à cela, on utilise la pédale forte qui aura pour rôle de prolonger le son, de le maintenir, même lorsque que l’on ôtera les doigts du clavier.

Relier les sons les uns aux autres

Lorsque l’on interprète une œuvre, on a souvent besoin de relier les sons les uns aux autres. Par exemple, si l’on joue une valse avec une basse et des accords à la main gauche, dès que l’on déplacera la main de la basse à l’accord dans les médiums, sans la pédale, cela sonnera “sec”. C’est la raison pour laquelle on utilisera dans ce cas la pédale forte afin de combler ce vide. On pourra ainsi faire la liaison entre la basse et l’accord bien que la main se déplace.

Augmenter l’intensité du son

Au delà du fait que la pédale tienne le son lorsque l’on enlève le doigt de la touche, elle augmente aussi l’intensité du son. Cette résonance est extrêmement agréable car c’est une sensation “enveloppante”. Comment cela s’explique t-il ? Les étouffoirs qui habituellement reposent sur les cordes se soulèvent sous l’action de la pédale, et donc libèrent la corde, ce qui lui permet de résonner longtemps.
On entend largement la différence entre un morceau joué avec ou sans pédale. Aussi, les vibrations se propagent sur d’autres cordes, produisant des harmoniques. En conséquent, jouer avec la pédale donne de la profondeur et de la richesse au son.

Mettre la pédale forte

La pédale demande un apprentissage de la coordination pied et mains, et requiert une certaine maîtrise de l’écoute, sinon cela peut créer une cacophonie peu esthétique !
En fait je dis souvent aux élèves, c’est comme le maquillage, on en met pour embellir, mais dès que l’on en met trop cela produit l’effet inverse.

Aussi, on a souvent tendance à mettre la pédale trop prématurément. Il faut bien maîtriser le texte avant de rajouter la pédale sinon celle-ci ne devient qu’un cache misère.

Règle n°1 : Mettre la pédale par harmonie.

En effet, le piano est un instrument harmonique et donc polyphonique. Pourquoi ? Car contrairement aux instruments monodiques (comme la flûte ou la clarinette par exemple) qui ne peuvent produire qu’un seul son, le piano peut produire plusieurs sons en même temps.
On prendra donc en compte les harmonies, autrement dit les accords joués au piano et en conséquence on ajustera la pédale. Dès que l’on jouera un accord, on le tiendra avec la pédale, et lorsque l’on changera d’harmonie, on changera la pédale (l’enlever et la renfoncer immédiatement)) .

Règle n°2 : Comprendre comment changer la pédale.

L’erreur la plus courante que l’on voit chez les débutants est de mettre (d’appuyer) la pédale en même temps que l’on appuie sur le clavier. Or le secret est de bien comprendre la synchronisation inversée entre l’appui du pied et l’enfoncement des doigts sur le clavier. En fait, on doit lever le pied lorsque l’on enfonce les doigts (lorsque l’on change d’harmonie), puis renfoncer immédiatement le pied afin de pouvoir “attraper” les notes, donc de les retenir et de les faire durer.

Règle n°3 : La notation.

Sur la partition les notations de pédales sont écrites “Ped“. “Ped” indique le moment où l’on enfonce le pied et l’astérisque indique quand le soulever.

Exemple de notation dans l’introduction de la Valse des Fleurs de Tchaikovsky :

Valse des fleurs de Tchaikovsky

Comme vous pouvez le voir sur la partition, la notation Ped indique lorsque l’on enfonce la pédale et l’astérisque lorsque l’on enlève. Le surlignement en rouge met en évidence l’harmonie de La Majeur, où l’on voit que la pédale est tenue pendant toute l’harmonie. À la deuxième ligne, il n’y a pas d’astérisque et on voit la notation Ped, ce qui indique que l’on doit changer la pédale à cet endroit (l’enlever et la renfoncer immédiatement).

Pour conclure

Il est recommandé d’aborder la pédale assez rapidement dans l’apprentissage afin de pouvoir être à l’aise avec son utilisation. Pour cela, il est conseillé de l’utiliser sur des pièces que l’on maîtrise bien et qui sont exécutées avec beaucoup de fluidité. En plus, il existe un large répertoire pour débutants de pièces faciles avec la pédale.
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux ou à le diffuser autour de vous. Si vous avez une question ou une remarque, vous pouvez m’écrire dans les commentaires. A bientôt et bon piano !

Partager l'article :
     
 
  

Laisser un commentaire

   Voulez-vous recevoir gratuitement 

votre "Guide du pianiste" ?