sport pour le pianiste : la natation
non classé

Quel sport pour le pianiste ?

Le pianiste, qu’il soit amateur ou professionnel, sollicite beaucoup ses membres, ce qui requiert de la souplesse, une bonne coordination, et parfois de l’endurance. On parle même d’échauffement du pianiste. Alors, si le pianiste sollicite autant son corps , y-a t-il des sports qui contribuent à la pratique pianistique ? Y-a t-il au contraire des sports qui sont contre-indiqués ?

Pourquoi faire du sport ?

On peut en effet se poser la question de la nécessité de faire du sport lorsque l’on est pianiste, mais cela n’est pas si compliqué à comprendre. Le sport pour le pianiste peut s’avérer extrêmement bénéfique. En effet, on reste assis souvent longtemps sur son tabouret de piano et l’on sollicite énormément les bras et avant-bras, ce qui crée le plus souvent des maux de dos ou des tendinites. Ces douleurs peuvent être dues à une mauvaise position (assise trop haute ou trop basse) ou parfois à un manque de tonicité du dos et des bras, faute de muscle.


On sait que le dos et les épaules du pianiste sont rudement mis à l’épreuve. Le sport peut donc énormément contribuer à renforcer ces muscles et le plus souvent, les douleurs se situent en haut du dos. Jouer du piano requiert beaucoup de souplesse dans les poignets, et si une personne pratique un sport qui développe alors cette même qualité, cette pratique peut beaucoup apporter au pianiste. Quels sont les sports qui apportent le plus souplesse et tonicité musculaire ? Quels sont les sports moins recommandés.

Sport pour le pianiste : Ce qui est recommandé

Le Yoga : C’est vrai que le Yoga n’est pas un “sport”, cela dit, on peut le classer parmi les activités physiques. En tous cas, je peux en parler en connaissance de cause puisque j’en ai fait pendant mes études. Pourquoi ai-je choisi le yoga? Car il m’a énormément aidé à acquérir en détente et en souplesse. J’avais une souplesse naturelle que j’avais malheureusement perdu en travaillant seulement une année avec une certaine prof. L’année pendant laquelle j’ai pratiqué le yoga est celle où j’ai fait le plus de progrès, notamment en virtuosité. La concentration, la gestion de l’énergie qui circule dans le corps et la respiration m’ont été très bénéfiques. J’ai pu aussi beaucoup mieux gérer mon trac pendant les concerts. Je recommande vivement cette pratique qui a de nombreux bienfaits.

sport pour le pianiste : le yoga
le Yoga apaisant et équilibrant

La natation : L’avantage de ce sport est qu’il muscle et détend en même temps le corps, donc parfaitement recommandé pour le pianiste. Ce sport aide à améliorer l’endurance, donc si l’on répète certains passages de nombreuses fois cela aide. Ou réussir à tenir du début à la fin une œuvre difficile.. Cette pratique prévient donc les maux de bras (tendinite) et de dos. De plus, il n’y a aucun danger avec l’eau, au contraire l’eau masse et apaise. Donc que des bons points pour la natation !

un sport recommandé pour le pianiste : la Natation

La danse : Cela peut faire travailler la mémorisation (lorsque l’on mémorise les pas). On sollicite aussi son oreille musicale lorsque l’on coordonne ses mouvements. Donc cette activité est bonne pour la coordination, la souplesse et l’endurance.


Le sport pour le pianiste : ce qui est à éviter

Surtout lorsque l’on est pianiste professionnel on doit veiller à éviter certains sports pour la simple et bonne raison qu’ils peuvent être nuisibles pour les membres du pianiste.

Le volley-ball : Le risque de se fouler les doigts est élevé. Je pense que c’est même l’un des sports à proscrire. L’impact de la balle (qui est assez lourde) sur les poignets et les doigts est tel que cela va forcément faire mal un jour ou l’autre. J’ai souvent observé chez mes élèves qu’en pratiquant le volley-ball ils se foulaient le doigts quasiment à chaque fois.

ballon de volley-ball

Le basket-ball ou Hand- ball : Sports trop agressifs pour les doigts, on risque aussi de se faire mal aux doigts.

Le tennis : J’adore ce sport mais il a un gros inconvénient pour le pianiste. Tenir la raquette et frapper la balle requiert une certaine force, ce qui est à l’opposé du piano où le poignet doit justement être très souple. Donc cela risque d’entraîner une raideur au niveau du poignet.

joueur de tennis frappant dans une balle

Aussi, il y a une différence entre un pianiste professionnel et un pianiste amateur. Les amateurs ne vont pas forcément s’empêcher de jouer du volley-ball alors qu’un pianiste professionnel oui. En effet, on ne prend pas le risque de se fouler les doigts si on a un concert ou un examen dans les semaines à venir. Par ailleurs, contrairement aux sports non recommandés annoncés précédemment, le badminton, le ping-pong ou le football sont des sports qui sont “neutres”, ils n’ont pas d’impact sur le physique du pianiste.

En conclusion

Il y a probablement d’autres sports qui sont bénéfiques pour le pianiste. De manière générale, il y a de nombreux sports qui apportent du bien être mais je n’ai retenu dans cet article que ceux qui sont recommandés ou à éviter. Si vous souhaitez partager votre expérience d’un sport que vous pratiquez et qui vous aide dans votre pratique pianistique, n’hésitez pas à le dire dans les commentaires.

Partager l'article :
     
 
  

Laisser un commentaire

   Voulez-vous recevoir gratuitement 

votre "Guide du pianiste" ?