répertoire

Prélude Bach / Siloti

Le répertoire musical offre une richesse infinie de pièces intemporelles, et parmi elles, le Prélude en si mineur de Bach, transcrit par Alexander Siloti, se distingue par son charme captivant. Cette adaptation du célèbre compositeur russe du début du XXe siècle offre une perspective unique sur la musique de Johann Sebastian Bach.

Le Prélude en si mineur de Bach est originellement une pièce pour orgue, extraite du Livre I du Clavier bien tempéré. Siloti, pianiste virtuose et disciple du grand compositeur, a entrepris la tâche complexe de transcrire cette œuvre pour le piano. Sa version conserve l’essence de la première partie lente du prélude, tout en ajoutant une touche de virtuosité et de mélancolie. Cela n’est pas étonnant puisque Siloti était lui-même élève du célèbre pianiste Franz Liszt.

Prélude de Bach/ Siloti : la vidéo

Si vous souhaitez écouter le prélude original de Bach issu du premier cahier du clavier bien tempéré le voici ci-dessous. Vous verrez que la première version est écrite en mi mineur. De plus, la partie du presto n’est pas conservée dans la version de Siloti. Cette version est pour moi plus cérébrale et plus contemplative. Vous constaterez que le presto confère un caractère énergique et virtuose à ce prélude.

Prélude de Bach / Siloti : la partition

télécharger la partition Prélude de Bach/ Siloti

Niveau pour jouer cette partition :

Ce morceau est de niveau intermédiaire + / avancé. Vous pouvez jouer cette oeuvre si vous jouez du piano depuis 5 ans environ.

3 conseils pour jouer cette oeuvre :

  1. En premier lieu, maîtrisez bien la gamme de si mineur avant de vous lancer dans le déchiffrage. Si vous souhaitez la voir en vidéo cliquez ici.
  2. La difficulté ici de jouer bien régulièrement toutes les doubles croches. Il est donc vivement recommandé d’utiliser le métronome pour les jouer avec précision. Cependant, si vous ne savez pas comment utiliser le métronome ou que vous ne l’avez jamais utilisé cet article vous sera d’une grande utilité.
  3. La dynamique de la pièce est également un aspect fascinant. Siloti joue avec les contrastes, passant habilement d’une douce mélodie à des passages plus dramatiques et puissants. Afin de réussir cela, aidez vous de la pédale forte. Changez bien la pédale à chaque harmonie et veillez à ce qu’elle ne se mélange pas dans les changements d’harmonies.

En conclusion, le Prélude de Bach-Siloti en si mineur offre une exploration captivante de l’union entre deux générations de compositeurs. À travers cette transcription nous avons une belle démonstration du lien intemporel entre la musique de Bach et la créativité interprétative de Siloti.

Partager l'article :
     
 
  

Un commentaire

  • Virgile Woringer

    Merci de nous avoir prévenu sur l’atmosphère de la transcription ! Cela sonne peu avec le mystère intrinsèque de la musique de Bach (hélas dirais.je), où les contraintes sont sublimées, poussées à la perfection expressives, et tellement éblouissantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *