pousture-au-piano
Pédagogie,  Technique

La bonne position au piano

Comment avoir une bonne position au piano ? Beaucoup de débutants se posent cette question, cependant les pianistes confirmés n’en sont pas moins concernés. Parfois nous souffrons de problèmes de dos, fatigue dans les bras, tension dans la nuque et mal aux épaules… Tous ces problèmes rencontrés par de nombreux pianistes (débutants ou confirmés) résultent d’un mauvais réglage du tabouret et d’une mauvaise position au piano.

La hauteur du tabouret de piano

la bonne position au piano les coudes sont alignés avec le clavier
Photo 1 : La bonne position au piano

Lorsque l’on pose les mains sur le clavier, les poignets et les coudes doivent être alignés au même niveau que les touches.

Si nos poignets sont plus bas que les touches, c'est un indicateur que le tabouret est réglé trop bas. Si nos poignets sont plus hauts que les touches, signe que le tabouret est réglé trop haut.


Souvent, les gens pensent que la hauteur du tabouret est liée à la taille de la personne. Mais ce n’est pas lié à la taille de la personne, cela est lié à la longueur du bras supérieur. ”

Edna Golensky

Extrait des conférences du site Taubman Techniques

Les critères pour régler la hauteur du tabouret au piano:

La hauteur du siège doit être réglée en fonction de la longueur du bras supérieur :


Si la partie du bras supérieur est courte, cela nécessite un réglage du siège suffisamment bas, ainsi le coude pourra se positionner au niveau des touches. Si vous avez la partie du bras supérieur longue, votre banquette devra être plus haute de manière à ce que le coude ne soit pas trop bas.

Les incidences sur le corps d’un mauvais réglage du tabouret : une mauvaise position

Trop haut

Lorsque les bras sont trop hauts par rapport au clavier, il n’y a pas suffisamment de poids. Or, dans ce positionnement tout est en suspens car on manque de poids des bras. Pour compenser le manque de poids, les poignets vont se baisser pour apporter du soutien à la paume de la main (voir photo 2). Si l’on casse la ligne des avant-bras et des poignets avec le clavier, on risque d’avoir des douleurs dans les poignets.

mauvaise position au piano : les coudes sont trop hauts par rapport au clavier
Photo 1 : la ligne rouge indique que l’alignement du coude avec le clavier est trop haut.
la ligne verte indique la bonne position au piano, c’est à dire la
hauteur à laquelle le coude devrait être aligné avec le clavier.
mauvaise position au piano les poignets sont cassés
Photo 2 : Afin de compenser le manque d’emprise des doigts sur le clavier,
les poignets vont essayer de s’accrocher au clavier pour apporter du soutien aux main.
Le poids du bras tombe dans les poignets,
par conséquent la ligne des poignets et des avant bras est cassée.

Trop bas

Lorsque le coude est en dessous du niveau du clavier, le poids du bras va finir par tomber dans … le coude (voir photo 3). Pour compenser ce déséquilibre du poids, le poignet va monter. Ainsi, on casse l’unité de l’alignement du coude avec le clavier. (voir photo 4)

mauvaise position au piano : les coudes sont trop bas
Photo 3 : la ligne rouge indique que l’alignement du coude avec le clavier trop bas.
la ligne verte indique la bonne position au piano, c’est à dire
la hauteur à laquelle le coude devrait être aligné avec le clavier.

Étant donné que le poids est tombé dans le coude, on va automatiquement lever les épaules pour apporter du soutien derrière les doigts…

mauvaise position au piano-les coudes et les épaules remontent à cause des coudes trop bas
Photo 4 : les épaules montent pour apporter plus de soutien au doigts et les poignets montent
afin d’accrocher le clavier : la ligne des avant-bras et des poignets est cassée.


À retenir : si notre coude est trop haut ou trop bas, on casse l’unité de la main et de l’avant-bras .

Imaginez-vous si vous deviez couper des fruits ou des légumes ou taper sur votre clavier d’ordinateur pendant un certain temps. Si la table est trop haute : Vous sentiriez au bout de quelques minutes vous sentirez que vous faites un effort supplémentaire; notamment vous allez vous baisser apporter du poids. Si on s’assoit trop bas, on va compenser automatiquement le manque de hauteur en remontant les épaules. De la sorte on crée énormément de tensions dans le dos et les épaules car on les sollicite de manière excessive et non naturelle. Parfois le tabouret est légèrement trop haut ou trop bas, et malheureusement on ne fait pas suffisamment attention à cela !

Il en est de même dans sa pratique musicale ! Si l’on joue plusieures heures par jour ou par semaine sur un tabouret mal réglé, on aura des maux de dos, aux épaules et aux poignets. On ne se doute pas qu’il s’agit du mauvais réglage de sa hauteur au piano. C’est la raison pour laquelle je vous invite à veiller à ce réglage, et même dans d’autres activités, vérifiez toujours votre hauteur ! Si malgré tous ces nouveaux réglages vous ne sentez pas d’améliorations des douleurs de dos et des épaules, je vous invite à consulter pour aller plus loin une kinésithérapeute des musiciens.

Où positionner le tabouret ?

On positionnera le tabouret de piano bien au milieu du clavier. Un repère facile : la marque du piano. Vous devez poser votre tabouret juste en face.

Attention : Si vous jouez en quatre mains, vous jouerez sur le côté en fonction de votre partie (grave ou aigue).

On ne s’imagine pas l’importance du réglage du tabouret et les conséquences sur le corps… Pourtant on doit absolument en avoir le réflexe.

La bonne position au piano : les mains

Concernant les mains, la position des doigts sur le piano doit maintenir la courbe naturelle de la main comme sur la photo ci-dessous. Les bras sont relâchés le long du corps, et donc aucun muscle n’est en activité dans cette position. C’est cette position qui est la plus naturelle puisqu’elle ne nécessite aucun effort de notre part.

La bonne position au piano : les pieds au sol

Les pieds doivent être posés au sol devant les pédales, ni croisés, ni en dessous du tabouret. Aussi, on veillera à les poser suffisamment espacées, comme la largeur du bassin. Détails que beaucoup de pianistes négligent donc les professeurs doivent être vigilants. Pour les enfants, si les pieds n’atteignent pas le sol, on pourra poser un marche-pied par terre. Les pieds au sol assurent la stabilité. On n’a pas toujours le réflexe en tant qu’adulte de penser au marche pied pour les enfants, pourtant il nécessaire. Imaginez-vous si vous étiez assis sur une table et que vous n’atteigniez pas le sol avec vos pieds !

la bonne position au piano les pieds posés sur le marche-pied
Les pieds sont posés sur un marche-pied afin d’avoir une bonne stabilité.
On voit aussi que le petit garçonn est bien assis au milieu de la banquette et pas trop au fond.
mauvaise position des pieds : les jambes sont croisées
Jambes croisés
la bonne position au piano : les pieds posés devant les pédale
Les pieds sont posés en face des pédales

Dès qu’un enfant peut poser ses pieds par terre, le marche pied n’est plus nécessaire. Cependant, on fera attention de ne pas acheter un marche pied trop haut ! Personnellement j’utilise celui-ci pour mes élèves car il est léger et donc facile à déplacer:

marche pied pour poser ses pieds au piano
marche pied IKEA facile à trouver et idéal pour votre enfant

Posture sur le tabouret

En premier lieu, il est conseillé de s’asseoir au milieu du tabouret de piano, ni trop près du clavier, ni trop loin (voir photo ci dessus). Les coudes doivent être légèrement en avant de votre corps. Si les coudes sont au même niveau que l’épaule, on est trop près. Par ailleurs, si on a les coudes trop en avant du corps, nos bras seront étirés, car on est tout simplement assis trop loin. 
Une bonne assise permet aussi d’avoir une meilleure stabilité, et plus d’aisance pour jouer plus facilement.

Banquette ou tabouret de piano ?

Le confort, la stabilité et l’aisance sont les 3 critères de choix lorsque l’on joue du piano. C’est la raison pour laquelle je recommande vivement une banquette de piano réglable avec des manivelles, et avec un coussin pas trop dur de préférence. Les tabourets de piano sont moins encombrants que les banquettes mais ils sont bien moins confortables. De plus, ils sont moins stables que les banquettes car ils ont seulement 2 ou 3 pieds contrairement aux banquettes qui en possèdent 4. Par ailleurs, la banquette offre une bien meilleure stabilité et beaucoup plus d’aisance pour jouer.

le tabouret de piano à 3 pieds
Tabouret de piano à 3 pieds
la banquette de piano réglable
Banquette de piano réglable avec un système de levier

Ce qu’il faut retenir :

Toutes ces informations peuvent paraître difficiles à comprendre mais je vous recommande de les tester ! Il n'y rien de mieux que d'expérimenter tous ces points pour bien les comprendre une fois pour toutes. Par exemple, prenez votre tabouret et baissez le ou montez maximum et observez ce qui se passe dans le corps. Une fois que vous sentirez comment le corps "compense" en fonction de votre positionnement au piano, tout ce sujet sera plus clair pour vous. Prenez-vous en photo ou observez dans un miroir votre posture au piano. Une fois que vous aurez trouvé la bonne position, vous la garderez tout le temps !

J’espère que cet article vous aidera à mieux vous positionner au piano. Si malgré ces explications, vous avez besoin d’éclaircissements, n’hésitez pas à me poser votre question dans les commentaires. Et n’hésitez pas à partager cet article ou laisser un commentaire si le sujet vous a plu !

À bientôt et bon piano !

Partager l'article :
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    26
    Partages
  •  
    26
    Partages
  • 26
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement votre "Guide du pianiste"