apprendre le piano sans solfège - partition au piano
Formation musicale

Apprendre le piano sans solfège : Ce qu’il faut savoir

Est-ce indispensable de connaître le solfège pour jouer du piano ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? Peut-on apprendre le piano sans solfège ? Doit-on faire du solfège pendant un certain temps avant de commencer le piano ? Pour de nombreuses personnes, le solfège est un passage obligatoire, mais souvent considéré comme une contrainte ou ennuyeux. Certains se disent “dégoutés” du solfège. Ce qui est bien regrettable. Voyons de plus près les deux méthodes , l’une en passant par l’apprentissage du solfège et l’autre sans connaître le solfège.

Qu’est ce que le solfège et à quoi sert-il ?

Le solfège est un apprentissage qui comprend la lecture des notes, le rythme, compréhension harmonique et mélodique et le développement de l’oreille musicale. Le solfège sert à la pratique du chant ou d’un instrument, l’étude théorique des œuvres musicales et la composition.

L’interprétation d’une partition tout particulièrement passe par la 

  • la lecture à vue (notes, clés de sol et de fa, rythmes , altérations etc..),
  • l’écoute intérieure,
  • la reproduction des hauteurs et la
  • la réalisation des rythmes, des
  • les nuances
  • les modes de jeu (toucher piqué, lié…)

Dans la pratique, cette méthode est centrée sur l’apprentissage du système de notation et constitue la base de l’éducation musicale dans la musique occidentale. C’est une méthode d’apprentissage de la musique faite d’exercices de lecture et d’audition musicale.

En 1977 en France, le terme solfège a été remplacé par le terme formation musicale (FM) 

Tradition écrite et tradition orale

Quelles sont les musiques écrites ?

Pratiquement toutes les pièces de musique qui existent aujourd’hui sont de tradition écrite. Citons-en quelques exemples

  • musique classique
  • musique de films
  • chanson française
  • comédie musicale
  • musique de jeux vidéos
  • le jazz bien qu’il soit une musique improvisée ( le niveau de connaissance des harmonies et des modes est extrêmement pointu, d’autant plus que la mélodie est toujours écrite et les accords sont complexes )

Quelles sont les musiques de tradition orale ?

Les musiques dites de tradition orale, sont basées sur des progressions harmoniques (suite d’accords) qui sont laissées à la libre interprétation des musiciens , donc ne nécessitent pas de savoir déchiffrer une partition.

  • variété
  • rock
  • musique populaire (tzigane, klezmer etc…)
  • improvisation

On a souvent l’habitude de définir la musique classique comme la “musique savante” donc de tradition écrite et la musique moderne comme la “musique populaire” de tradition orale. Cependant, aujourd’hui il n’y a plus tellement de distinction entre les deux dans leurs modes de transmission. Mis à part le style qui les différencie complètement, les partitions de rock et variété, dites musiques populaires sont aussi écrites aujourd’hui.

Apprendre le piano sans solfège ? Pourquoi ?

Les avantages

  • Se faire plaisir plus vite au début seulement avec l’instrument en jouant certains morceaux ( mais attention aussi dans une certaine limite )
  • Jouer en connaissant par coeur certains enchaînements d’accords.
  • Développer plus rapidement la mémorisation visuelle ( du geste )
  • Travailler par imitation
  • Retrouver des mélodies à l’oreille

Pourquoi parfois cela est plus facile d’apprendre le piano sans solfège ?

Certaines pièces sont parfois plus faciles à jouer pour un débutant sans connaissance des clés ou des notes. En général, ce sont des morceaux qui sont relativement faciles à jouer pour un grand débutant. Jouer ces morceaux en lisant la partition requiert un niveau de solfège basique qu’un novice n’a pas les premiers mois de piano, c’est la raison pour laquelle il lui sera plus aisé de les jouer sans lire la partition. C’est la raison pour laquelle cet apprentissage n’est basé exclusivement que sur le mimétisme. Néanmoins, les morceaux qui peuvent être appris par cette approche sont très vite limités dans la difficulté puisqu’il est quasiment impossible d’apprendre un morceau de piano relativement long ou difficile par coeur et sans solfège. C’est pourquoi de nombreuses pièces dans les tutoriels sont simplifiées car plus le niveau de difficulté augmente, plus il devient compliqué de les jouer par mimétisme.

En pratique :
Dans les premiers cours de piano, il est plus facile d’apprendre par mimétisme un petit morceau avec un enchainement d’accords et une mélodie plutôt que de déchiffrer la partition.

Exemple : un morceau comme “Titanic” pourrait être appris de cette manière, mais un morceau comme “Forrest Gump” serait quasi impossible à jouer à moins d’être une version très simplifiée.

La musique est comparée à un langage

Afin de mieux illustrer les limites de cette technique, comparons-la à l’apprentissage d’une langue étrangère.
Jouer du piano sans solfège serait comme apprendre une langue étrangère sans savoir ni la lire ni l’écrire.
Exemple : Apprendre à dire “bonjour comment vas-tu ?”, “merci”, “au revoir” ou bien compter jusqu’à 10 est plus facile à dire pour un étranger plutôt que d’apprendre à lire et écrire ces phrases. Cependant si le niveau de conversation devient plus compliqué comme “Je suis en excellente forme et je pratique 3/4 d’heure de marche à pied tous les jours” ou bien de compter jusqu’à 100 cela deviendra trop compliqué par mimétisme et la mémoire finit par se brouiller.

apprendre un morceau par coeur sans solfège revient à apprendre une récitation par coeur sans en comprendre le sens

Il en est de même avec la musique : Plus un morceau sera difficile, plus il sera compliqué, voir même impossible de le retenir. Comme nous l’avons vu précédemment, si vous deviez apprendre un texte phonétiquement et par coeur sans savoir le lire ni le comprendre, accrochez-vous bien …

Que se passe t-il lorsque l’on cherche à jouer un morceau à l’oreille sans solfège ?

Problèmes rencontrés :

  • Ne savoir que jouer des accords à la main gauche et même avoir des confusions dans la compréhension des accords ( m ou M par exemple etc..)
  • Une main droite développée grâce à la mélodie et une main gauche très faible.
  • Il est beaucoup plus difficile de trouver les accords à la main gauche que la mélodie à la main droite.

La technique de jouer des enchainements d’accords sans connaître le solfège

C’est la méthode utilisée par certains musiciens autodidactes (Pascal Obispo, John Lennon, Paul McCartney etc…) dans les musiques dites populaires comme le rock ou dans la pop plus souvent. C’est une technique qui consiste juste à connaître les accords et savoir les enchaîner. Plutôt que d’utiliser le solfège pour lire des partitions, ces musiciens se basent sur des grilles d’accords appelées tablatures. Lorsqu’ils savent construire et jouer des accords cela leur est suffisant afin de composer ou improviser leur chansons. Tout dépend des objectifs de chaque musicien.

À noter : Il est beaucoup plus facile de jouer à la guitare ou à la basse de cette manière qu’au piano. Etant donné que les pianistes utilisent leurs deux mains, jouer de cette manière crée un déséquilibre entre la main droite “surdéveloppée” grâce à la mélodie et la main gauche faible qui ne sait que plaquer des accords ou vaguement les arpéger.

Les limites de cette méthode :

  • La dépendance totale à un support visuel ( synthesia ) ou à un professeur
  • Jouer toujours des morceaux (ultra) simplifiés
  • L’incapacité totale de déchiffrer une partition
  • L’oubli rapide de ce que l’on a appris
  • L’impossibilité de progresser à long terme
  • La motivation chute à moyen terme
  • Déséquilibre entre les 2 mains au piano ( dans la technique des enchainements d’accords )

Le pour et le contre d’apprendre le piano sans solfège

Il est vrai que jouer sans solfège par imitation a l’avantage de permettre à un élève de jouer rapidement des petits morceaux faciles pour se faire plaisir au tout début de son apprentissage. Cependant, cette méthode a l’inconvénient de limiter très rapidement. C’est la raison pour laquelle une personne peut apprendre un morceau rapidement comme le début de “la lettre à Elise” et puis stagner pendant des mois ou et même des années si elle n’apprend pas le solfège.

Ce que je fais dans ma pédagogie avec mes élèves

Je propose généralement à mes élèves un ou deux morceaux maximum à jouer en imitation (sans la partition) au début de leur apprentissage mais pas au delà. Lorsqu’ils sont demandeurs et motivés, cela peut être un objectif intéressant. Cependant, cette approche leur prend énormément de temps et crée un déséquilibre entre leur niveau de piano et de solfège…

Les avantages d’apprendre le solfège

Même s’il est possible de jouer de la musique sans apprendre le solfège, il est fort probable que vous en ressentiez le besoin tôt ou tard. Pour devenir un musicien à part entière, le solfège est incontournable. En effet, bénéficier d’une formation musicale complète vous permettra de comprendre la musique tout simplement. Dommage de s’en priver d’autant plus que c’est passionnant. Et si votre souhait est de composer ou d‘improviser cela sera bien plus facile avec un bagage théorique que sans, bien entendu. Voici les bénéfices qu’offre la connaissance du solfège. :

  • Lire les partitions
  • Compréhension de la musique ( rythmes, tonalités, notes etc…)
  • Ne pas dépendre d’un prof ou d’une vidéo pour jouer un morceau
  • Capacité de progresser
  • Jouer des oeuvres plus complexes
  • Écrire / retranscrire / composer sa musique
  • Jouer en quatre-mains ou avec d’autres musiciens
  • Développer l’oreille musicale et l’oreille harmonique
  • Cohérence entre le niveau de piano et la compréhension de la musique

Le mot de la fin

Le but du solfège est de nous aider, comme l’alphabet et la conjugaison nous aident pour l’apprentissage d’une langue. On peut commencer le solfège dès que l’on commence le piano, donc il n’est pas nécessaire d’apprendre le solfège avant et il ne faut pas non plus en avoir peur. Au contraire, le fait de ne pas connaître le solfège crée une dépendance. C’est comme si vous n’appreniez ni à lire ni à écrire aujourd’hui, et connaissiez seulement phonétiquement le français, vous serez dépendants toute votre vie d’une tierce personne pour lire ou écrire à votre place. A la longue cela devient pénible et décourageant.

Alors, pourquoi tant de gens souhaitent apprendre le piano sans solfège ? C’est le conditionnement social au support écrit. C’est comme pour les livres ou même les mathématiques : Beaucoup de gens sont malheureusement conditionnés dès l’enfance à se dire que l’écrit n’est pas pour eux. Ils se construisent des barrières psychologiques difficiles à surmonter. Quant à l’âge adulte ils se mettent dans un projet qui exige un support écrit, ils essayent de l’éviter par pur réflexe comme si c’était impossible et qu’apprendre sans serait du bon sens.

Savoir ce qu’on fait et comprendre pourquoi quelque chose fonctionne à un certain moment est le plus important. La théorie musicale n’est qu’un outil et le mieux serait de l’utiliser tout en faisant un travail à l’oreille. Contrairement au idées reçues le solfège n’empêche en aucun cas de trouver des mélodies à l’oreille, bien au contraire, on fait des dictées de notes pour travailler son oreille, ce qui facilite beaucoup la retranscription de mélodies à l’oreille ou relevés d’accords.
En résumé, jouer à long terme sans solfège est impossible surtout si on n’ a pas l’oreille pour. Donc pourquoi vouloir apprendre un instrument sans savoir lire la musique ?

Sources : Le solfège / Le cahier du pianiste

Partager l'article :
  • 89
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    89
    Partages
  •  
    89
    Partages
  • 89
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  • Patrick LAUTIER

    Article très intéressant. Mon fils veut faire du piano mais refuse le solfège. Merci pour les arguments, je vais pouvoir en parler avec lui en ayant l’air de m’y connaître. J’espère le convaincre petit à petit.

    • Rachel

      Merci Patrick pour votre commentaire. Effectivement beaucoup de jeunes souhaitent apprendre le piano sans solfège et ne connaissent pas les tenants et les aboutissants. C’est un adolescent ? Donnez-moi des nouvelles et dites moi s’il a été convaincu, sinon je vous direz quoi faire.

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement votre "Guide du pianiste"