s'échauffer les doigts au piano
Pédagogie,  Vidéos

Comment s’échauffer les doigts au piano en 5 minutes?

Certains pianistes ont beaucoup de temps pour leur pratique instrumentale, mais d’autres beaucoup moins. L’échauffement au piano est incontournable car il permet au pianiste d’entretenir sa technique mais aussi de se délier les doigts. Un sportif ne va pas commencer par faire un sprint s’il ne s’est pas échauffé avant. Il en est de même pour le pianiste qui ne va pas jouer des traits à toute vitesse s’il ne s’est pas délié les doigts au préalable ! En fait, s’échauffer au piano est une habitude à prendre. Voyons comment en 5 minutes on peut s’échauffer les doigts au piano.

S’échauffer les doigts au piano : le déliateur

Qu’est-ce que le Déliateur ?

Le Déliateur sert, comme son nom l’indique, à délier les doigts. Il comporte de nombreux exercices qui sont en fait des motifs de notes transposés à un ton ou demi-ton et sont sans altération pour la plupart d’entre eux.

Son avantage :

Les exercices sont extrêmement faciles à faire et même à connaître par cœur. Chaque exercice comprend généralement un écart de doigt ce qui permet d’assouplir les doigts et de vous préparer aux arpèges. À la fin du cahier vous trouverez de nombreux exercices qui vous permettront d’aborder les gammes et les arpèges ainsi que leurs doigtés. La plupart des exercices ne comportent pas d’altérations ce qui les rend extrêmement faciles à lire. C’est la raison pour laquelle n’importe quel débutant peut commencer avec cette méthode !

Son inconvénient :

Certains le disent ennuyeux… Personnellement, j’ai commencé avec le Déliateur lorsque j’étais petite et cela ne m’ennuyait pas du tout ! Au contraire, je trouvais cela facile et en plus je sentais que ça me déliait vraiment les doigts. Une petite anecdote en passant : Les asiatiques utilisent cette méthode tous les jours pour se délier les doigts… Comme vous le savez, ils sont réputés pour avoir une excellente technique. Donc, si c’est pour en faire 5 min par jour et que vous êtes suffisamment motivés pour vous délier les doigts, cela est largement surmontable !

Mon conseil

Commencez par travailler un ou plusieurs exercices par jour. Une fois que vous en connaitrez plusieurs, cela vous constituera une “base” pour vous échauffer au piano en 5 minutes ! Par exemple, prenez les 3 ou 4 premiers exercices comme base. Puis changez d’exercices, et commencez une nouvelle série lorsque vous souhaiterez en travailler de nouveaux.

S’échauffer les doigts au piano : les gammes

Personnellement, je commence rarement mon piano si je n’ai pas joué une gamme à fond. Les gammes sont pour moi l’échauffement “incontournable” avant de jouer mes morceaux. Cela me permet de m’échauffer les doigts mais aussi de sentir mon clavier et de me renforcer chaque jour les doigts. C’est connu : en jouant des gammes on se renforce les doigts. Si je commence à jouer sans avoir fait au préalable mes gammes, mes doigts sont plus engourdis et plus faibles. Ça me donne l’impression que c’est beaucoup moins agréable de jouer. Les gammes s’adressent plutôt aux personnes qui ont déjà un certain niveau de piano. Généralement, on les commence à partir de la 3ème ou 4ème année, mais si vous êtes très motivés vous pourrez les commencer avant.

Comment jouer les gammes au piano?

Jouer une gamme au piano à l’octave sur 4 octaves, puis en sens contraire. Renouveler la même chose à la tierce, à la sixte et à la dixième. Travaillez à un tempo dans lequel vous vous sentez à l’aise, ni trop lent, ni trop vite. Si vous avez besoin de voir les doigtés, j’ai créé 2 playlists sur les doigtés des gammes que je vous propose sur ma Chaine Youtube, notamment celles en #, en Majeur et en mineur..

Exemple de doigtés de la gamme de Do M à la main droite :

Gamme de Do M à la main droite
Gamme de Do M à la main gauche
Gamme de Do M en sens contraire

Pourquoi jouer les gammes au piano ?

Vous verrez qu’à force de jouer des gammes vos doigts finiront par courir sur le clavier ! Il faut un peu de patience et beaucoup de travail mais cela en vaut la peine. Si vous n’avez pas plus de temps que ça, 5 minutes de gammes par jour est idéal pour s’échauffer et garder les doigts déliés. Une fois que vous avez fait pendant un certain temps une gamme à fond, vous pouvez la changer. Vous trouverez tous les doigtés des gammes à la fin du Déliateur.

S’échauffer les doigts au piano : les arpèges

Généralement, on joue les arpèges à la suite de la gamme. Cependant, si vous n’avez que 5 minutes vous pouvez alterner un jouer une gamme à fond et le lendemain les arpèges correspondants à la gamme que vous travaillez. Personnellement je joue les arpèges après avoir joué ma gamme et cela me prend environ 3-4 minutes de plus. Donc à vous de voir si vous pouvez ajouter ce temps à votre pratique journalière.

Comment jouer les arpèges

Vous trouverez également les doigtés des arpèges à la fin du Déliateur. Commencez par travailler les arpèges à l’état fondamental, puis au 1er et 2ème renversement. Vous pouvez aussi ajouter les arpèges de 4 notes, en incluant les accords de dominantes avec ses 3 renversements.

Pourquoi jouer des arpèges ?

Comme je vous l’ai dit pour le Déliateur, les arpèges contiennent des écarts (contrairement à la gamme) qui requièrent une certaine souplesse de doigts mais aussi du poignet. Donc, si vous n’êtes pas habitué à jouer des arpèges régulièrement, si vous les rencontrez dans un morceau vous aurez des difficultés à les exécuter. Les arpèges sont plus délicats à jouer que les gammes dans la vitesse, à cause de ces écarts de doigts.

S’échauffer les doigts au piano : la vidéo

Le mot de la fin :

Toutes ces approches sont complémentaires, vous pouvez alterner si vous le souhaitez : un jour le Déliateur, un autre jour les gammes ou les arpèges. Vous verrez en essayant ces 3 méthodes laquelle est la plus adaptée à votre niveau. Si pour le moment les gammes et arpèges sont trop difficiles, ne vous inquiétez pas, quoi qu’il arrive, le Déliateur vous préparera aux gammes et aux arpèges. Alors un peu de patience et petit à petit vous y arriverez et intégrerez ces techniques à votre pratique.

J’espère que cet article vous a plu, si c’est le cas, n’hésitez pas à le diffuser et à laisser un commentaire. Si vous avez des questions, vous pouvez m’écrire en bas de l’article. À très bientôt et bon piano !

Partager l'article :
  • 116
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    116
    Partages
  •  
    116
    Partages
  • 116
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

  • Philippe

    Bonjour, merci pour cet article. Je ne pratique pas le Piano même si je suis mélomane. En revanche, il y a des similitudes avec mon échauffement avant de jouer au tennis, ma main droite doit être prête et je m’entraîne d’abord sur le carré de service…! Par ailleurs on me dit souvent que mes mains ressemblent à celles de “femmes” ou de pianistes, à l’opposé” de mains de maçons je suppose ))) A bientôt, Philippe du site https://www.zero-concierge.com

  • ygocoaching

    Le déliateur ! ca me rappelle des souvenirs. J’ai fait pas mal de piano quand j’étais petite. Malheureusement ce n’est pas quelque chose que j’avais choisi (enfin si car il fallait choisir un instrument) en fait, je n’avais pas envie d’en faire, et j’aurais bien aimé y trouver du plaisir mais ça n’est jamais arrivé…. Mais qui sait peut être y reviendrai- je un jour? 😊
    Que conseille tu aux parents pour inciter leurs enfants à jouer du piano?

  • gaelloric

    Merci pour cet article très intéressant pour un autodidacte du piano comme moi ! Je vais me procurer le déliateur et intégrer ça dans ma routine (presque) quotidienne ! 🙂

  • Nico06

    Merci pour ce conseil fort logique et qui devrait nettement améliorer mes performances (même si je ne suis qu’un amateur). Les doigts pour le pianistes sont les jambes du sportif : il faut les échauffer avant l’effort ! Merci encore Rachel

  • geoffrey

    Merci beaucoup pour ces conseils.
    Je suis en train de reprendre le piano. Mais, je ne prends de cours. J’ai arrété à 16 ans de prendre des cours (pendant 7 ans). Je me souviens que j’utilisais une méthode avec des gammes pour m’échauffer et le déliateur me dit quelque chose.
    Je vais essayer d’en trouver un.
    Ce que j’apprécie vraiment en ce moment, c’est de redécouvrir des morceaux avec ma sensibilité d’adulte. De redécouvrir Bach .

  • Antoine

    Je te rejoins totalement ! Déliateur, gammes, arpèges, tout y est pour l’étirement et l’échauffement des doigts. 🙂 Et puis, c’est bien de connaître ses gammes pour un tas d’autres raisons aussi, comme un déchiffrage plus rapide et facile par exemple.
    Merci pour cet article Rachel !

Laisser un commentaire

Voulez-vous recevoir gratuitement votre "Guide du pianiste" ?