cinema paradiso-love theme
répertoire

Cinema Paradiso d’Ennio Morriconne

La musique de Morricone transcende les époques. Même des décennies après la sortie du film, le thème de « Cinéma Paradiso » résonne toujours avec autant de puissance. Il a acquis une place permanente dans le panthéon des grandes compositions cinématographiques, rappelant aux auditeurs la magie intemporelle du cinéma. Je vous propose de découvrir cette partition arrangée pour piano si vous ne la connaissez pas encore. À l’origine écrite et interprétée par un orchestre somptueux, cette mélodie transporte l’auditeur dans un monde de rêves, de souvenirs et d’émotions profondes. Les notes délicates du piano évoquent la tendresse, tandis que les cordes apportent une touche de mélancolie, créant une harmonie parfaite.

Version symphonique :

Ouverture du thème joué par le hautbois et accompagné par les cordes. Puis la flûte fait son apparition apportant une note de fraîcheur. Le thème passe ensuite aux cuivres interprétée avec plus de puissance, puis on entend en fond le piano qui accompagne la mélodie avec intensité. Enfin, la mélodie est reprise par les cordes avec passion, émotion et mélancolie… Le talent d’Ennio Morricone en tant qu’orchestrateur est admirable, comme nous l’avions vu d’ailleurs précédemment dans un article, sur le thème Chi mai. Ses thèmes sont exceptionnellement inspirés, mais aussi magnifiquement orchestrés. Ici je vous propose d’écouter la version écrite pour orchestre.

Cinema paradiso d’Ennio Morricone version piano :

Cinema paradiso d’Ennio Morricone : la partition

Entrez votre adresse mail pour recevoir la partition


Vous recevrez aussi gratuitement le guide du pianiste "Comment déchiffrer un morceau en 10 étapes". 


Niveau de la partition : Avancé

Si vous jouez du piano depuis au moins 5/6 ans vous pouvez déchiffrer cette partition.

3 conseils pour jouer cette partition :

  1. Les phrases musicales sont très longues, ce qui rend difficile la conduite des phrases. Commencez par chanter à haute voix ces phrases avant de les interpréter pour réussir à bien les conduire jusqu’au bout.
  2. La main gauche est assez facile au début, mais à partir de la mesure elle commence à se compliquer. Faites bien ressortir les basses pour donner du relief à cette main gauche pendant l’exécution des doubles croches. Les autres notes doivent être jouées plus légères, si elles sont trop appuyées cela alourdira le discours musical.
  3. À partir de la mesure 30, bien que la nuance est fortissimo il ne faudra pas exagérer non plus en intensité. En effet, aux deux mains l’écriture est très dense en accords donc si l’on joue trop fort cela risque de marteler les notes et de trop ralentir le tempo. Aidez-vous de la pédale, et jouez sans outre mesure les nuances dans les accords, cela vous facilitera beaucoup la réalisation de la main gauche sur le plan technique.
Partager l'article :
     
 
  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

   Voulez-vous recevoir gratuitement 

votre "Guide du pianiste" ?