Pédagogie

Avoir une bonne autonomie de travail au piano

Le piano demande énormément de pratique en étant seul à la maison, en dehors des cours avec son professeur. Le problème est que, pour la plupart des pianistes, ce travail en autonomie n’est pas du tout facile à gérer. Ne parlons pas des enfants ! C’est la raison pour laquelle il est très important de développer le plus vite possible son autonomie, afin d’optimiser son travail et progresser plus rapidement au piano.

Notez tout ce que vous dit votre professeur :

Cela peut paraître tellement évident, mais je vous assure qu’après un nombre d’années d’expérience important je vois rarement les élèves écrire ce qu’ils doivent faire. Je remarque que les élèves qui travaillent le plus efficacement à la maison sont les élèves qui prennent le plus de notes. Si pour vous, prendre des notes est fastidieux pendant votre cours avec votre professeur, je vous conseille d’enregistrer le cours et de le réécouter à la maison. Vous pourrez ainsi travailler au fur et à mesure en écoutant les conseils et les exercices de votre professeur, ce qui va considérablement optimiser l’efficacité de votre pratique quotidienne. Avec l’enregistrement aussi on peut avoir la sensation d’être moins seul et de réécouter les conseils du professeur permet de mieux assimiler le cours.

Développer son autonomie de travail en s’enregistrant

À quoi cela sert ?

S’enregistrer en train de jouer la pièce que vous travaillez peut vous aider considérablement à prendre conscience des points à améliorer. Lorsque l’on joue un morceau, on est tellement accaparé par ce que l’on doit jouer que l’on a tendance à ne pas vraiment entendre ce que l’on joue. C’est la raison pour laquelle l’enregistrement vous permettra de prendre du recul sur ce que vous jouez. Vous ne serez plus préoccupé par votre partie à jouer mais par le résultat sonore de l’exécution du morceau, ce qui est le plus important pour progresser. En effet, un musicien qui n’entend pas ce qu’il joue (ou pas suffisamment) ne pourra jamais se corriger. Donc, même si votre professeur vous fait une remarque sur un passage, si vous n’en n’avez pas conscience, vous ne pourrez pas corriger cette erreur. Par contre, en écoutant votre enregistrement, vous prendrez immédiatement conscience des passages à retravailler et vous gagnerez énormément dans votre autonomie de travail.

s’enregistrer pour développer son sens critique

Quels sont les points à vérifier lorsque l’on s’écoute ?

-le rythme
-les notes
-la vitesse du morceau
-les phrasés
-la coordination
-les altérations

Cet exercice est excellent pour développer le sens critique et l’écoute de soi-même, qui sont des notions essentielles en musique. Ensuite, vous pourrez retravailler ces points après avoir écouté votre enregistrement. De plus, vous pourrez toujours comparer les enregistrements. Vous pourrez comparer par exemple ce que vous jouiez en début de semaine avec la fin de semaine, ainsi vous pourrez voir s’il y a une nette différence.

Développer son autonomie de travail en utilisant le métronome

Faites du métronome votre ami et non votre ennemi !

Maîtriser le tempo

Utiliser le métronome est un moyen formidable pour voir où vous en êtes au niveau du tempo d’exécution de votre morceau. En effet, grâce au métronome, vous prendrez immédiatement conscience si vous êtes capable de jouer à la même vitesse une pièce du début jusqu’à la fin. le métronome vous aidera aussi à avoir une bonne autonomie de travail.

Si vous observez des ralentissements, cela révèle qu’il y a une faiblesse ou une hésitation. Entourez les passages à revoir, les enchaînements qui ne sont pas fluides et retravaillez-les séparément. Si vous arrivez à jouer du début à la fin votre morceau à la même vitesse, alors cela est bon signe ! Bien entendu, je ne parle pas ici des passages qui sont joués avec plus de rubato ou des ralentissements voulus, mais d’une vitesse d’exécution en général.

Gagner en précision dans l’exécution du rythme

Le métronome vous permettra aussi d’être beaucoup plus précis dans l’exécution du rythme. Il sera pour vous un indicateur et vous permettra de bien mieux vous caler avec le rythme. D’autant plus que l’on a tendance parfois à ne pas suffisamment y prêter d’attention. Donc raison de plus pour utiliser le métronome !

N’oubliez pas ce dicton que je dis souvent : Faites du métronome votre ami et non votre ennemi !

Développer son autonomie de travail en organisant sa séance de piano

Ne pas reprendre systématiquement depuis le début

Une erreur très fréquente que je vois souvent chez les élèves (même les plus avancés) est de reprendre systématiquement depuis le début de son morceau. Cela empêche de travailler de manière très efficace. En effet, pour travailler de manière optimale, il faut améliorer les passages qui posent des difficultés. Reprendre systématiquement du début empêche d’aborder ce travail du détail qui est essentiel dans l’étude d’une œuvre. Il est nécessaire de jouer depuis le début son morceau une première fois pour avoir une vue d’ensemble, mais après il faut passer au détail dans chaque passage.

Définir des objectifs

définir vos objectifs
Définir vos objectifs pour gagner en efficacité

Fixez-vous des objectifs dans la semaine, par jour.
Par exemple : Monter un certains de mesures pendant une séance de travail, ou dans une journée. Et chaque jour, vous travaillerez un autre passage. Cela vous évitera de reprendre toujours du début (comme font beaucoup de gens) ! Comme je l’ai dit précédemment, si vous reprenez toujours du début lorsque vous jouez, il y a de grandes chances que votre méthode ne soit pas efficace. Donc pour gagner en efficacité et avoir une bonne autonomie de travail, écrivez sur un agenda ou sur une feuille chaque jour le travail que vous consacrerez sur chaque passage.

Exemple jour A : Etudier de la mesure 16 à la mesure 32. Revoir tel passage et l’exécuter au métronome à la vitesse de 100 à la noire etc…

Faire le bilan :

Encore une fois, prenez du recul sur ce que vous faites. Une fois que la semaine est passée, écrivez les passages qui ont été abordés, ceux qui ont été améliorés, ceux qui nécessitent encore du travail etc… Cela va vous permettre de prendre conscience de votre avancement. Et de vous aider à définir les objectifs de la semaine à venir.

jourpassages résoluspassages à retravailler
lundi mesure 1 à 16mes 16 à 23 (80 à la noire)
mardimes 16 à 26 (100 à la noire)mes 28 à 32
mercredimes 26 à 40mes 41 à 52 (60 à la noire)
jeudi
vendredi
samedi
dimanche

Développer son autonomie de travail au piano : pour conclure

Comme vous le voyez, tous les points étudiés ne sont pas extrêmement compliqués à comprendre. Ce qui est difficile est de se fixer de bonnes habitudes et de s’y tenir, et même si cela demande un petit effort d’organisation, vous avez tout à y gagner

Donc, si vous appliquez scrupuleusement cette organisation dans votre travail, non seulement cela va vous faire beaucoup progresser, mais en plus vous allez être reboosté dans votre motivation ! En effet, rien de plus motivant que de voir et constater ses progrès ! J’espère entendre bientôt le maximum de retours positifs dans votre méthode de travail et dans vos progrès !

atteignez vos objectifs rapidement !

Si vous avez aimé cet article, partagez-le autour de vous !
Vous pouvez laisser un commentaire en bas de l’article, je les lis tous.
Si vous avez une question, n’hésitez pas aussi à l’écrire.
Je vous dis à très bientôt et bon piano !

Partager l'article :
  • 36
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    36
    Partages
  •  
    36
    Partages
  • 36
  •  
  •  
  •  

5 commentaires

  • faisant

    Merci Rachel pour cet article.
    En effet, ce n’est pas très facile de travailler en autonomie et l’article propose de bonnes pistes pour y arriver. Je retiens tout et en particulier, l’enregistrement et travailler en section les morceaux – choses que je ne faisaient pas jusqu’à présent.
    Cordialement
    François

  • Esther

    Bonjour Rachel, merci de partager cette expérience de l’autonomie du travail au piano, il faut noter ce que dit le prof, s’enregistrer pour se corriger,vérifier le rythme, les notes la vitesse du morceau, utiliser le métronome bref c’est comme ci j’y était déjà 😊 merci professeur 😊

Laisser un commentaire

Voulez-vous recevoir gratuitement votre "Guide du pianiste" ?