non classé

Mon enfant veut arrêter le piano

Vous rêvez de voir jouer votre enfant du piano, mais ce rêve semble devenir lointain… Vous avez beau dire à votre enfant de se mettre au piano cela ne sert pas à grand chose, il a du mal à s’y mettre. Pire que ça il vient de vous annoncer qu’il veut arrêter le piano ! Que faire ? Arrêter les cours ?

Ne pas paniquer

Tout d’abord, si votre enfant ne travaille pas ou vous dit qu’il souhaite arrêter le piano, cela est très fréquent donc pas de quoi paniquer ! Le piano est difficile surtout au début car il y a le solfège à apprendre, repérer les notes sur le piano, travailler régulièrement, avoir une méthode de travail etc… En bref, cela peut parfois décourager un enfant.

Voici le témoignage de Laurence :

J’ai demandé beaucoup de fois à mes parents d’arrêter le piano lorsque j’étais petite, même bien plus tard à l’adolescence. Pourtant cela ne m’a pas empêchée de devenir pianiste professionnelle ! Cela dit, dire qu’on veut arrêter n’est pas non plus anodin. Dans mon cas, j’avais une prof très frustrée et déséquilibrée. Elle criait souvent et je sortait du cours en pleurant. Mes parents voulaient que je change de prof mais je n’osais pas ! J’ai fini par changé de prof à l’adolescence et après je n’ai plus voulu arrêter, j’en ai même fait ma carrière . “

Autre témoignage de Tamar (10 ans):

“J’ai commencé le piano à l’âge de 7 ans. Je suis passée par plusieurs phases de découragement lors de mes premières années. Pourtant j’adore le piano. Je pense que je me mettais trop la pression et j’avais peur de ne pas assez bien faire. Depuis j’ai énormément progressé et j’ai beaucoup de plaisir à jouer. J’ai obtenu des résultats avec le temps et l’investissement.”

Donc il peut y avoir plusieurs raisons. Voyons ensemble quelles peuvent être les raisons pour lesquelles votre enfant vous a dit qu’il souhaitait arrêter le piano.

Arrêter le piano ?

Vous vous dites que si votre enfant souhaite arrêter le piano il vaut mieux arrêter les cours. Mais ça n’est pas souvent la bonne solution. Si votre enfant ne travaille pas son piano il faut tout d’abord en comprendre la raison.

Les raisons possibles :

  • il n’aime pas (très rare mais cela peut arriver), personnellement j’ai eu 1 cas dans ma carrière.
  • il a du mal à s’auto-discipliner (dans la plupart des cas) et si c’est le cas généralement cela se voit dans les autres domaines. Il va jouer du piano dans la semaine mais de manière trop ponctuelle et donc n’obtient pas de vrais résultats.
  • il a du mal à travailler seul et donc il a la sensation de ne pas y arriver (très fréquent). Lorsqu’il se retrouve sans sa prof, il ne sait pas quoi faire car il n’a pas de méthode de travail.
  • il n’aime pas sa prof ou il est mal à l’aise avec elle. (ça arrive, dans ce cas il faut changer de professeur).
  • il manque de reconnaissance de la part de son professeur ou de ses parents.

Dans quel cas continuer ?

Votre enfant vous dit qu’il veut arrêter, pourtant il joue la semaine entre les cours,  il progresse bien ou il a très bien joué lors de son dernier concert. D’ailleurs quand il connaît bien son morceau, il le joue en boucle ! 🙂

Pourquoi dit-il qu’il veut arrêter le piano ?

arreter le piano

-il se met trop la pression. Il a peur de ne pas réussir à joindre école et piano.

-Il a peut être peur de ne pas plaire à son professeur et de le décevoir.

-Il vous dit “c’est dur le piano” car il rencontre une difficulté temporaire, ce qui est tout à fait normal. Par exemple,  il peut simplement avoir du mal à repérer ses notes sur la partition, sur le clavier ou jouer les mains ensembles Il se décourage simplement trop vite.

Généralement, dans ce genre de cas, son professeur vous dira qu’il ne faut pas arrêter car il croit en son potentiel. Ne dramatisez pas trop, votre enfant vous remerciera plus tard de ne pas avoir baissé les bras.

Dans quel cas faut-il arrêter ?

Il peut arriver que votre enfant vous dise qu’il ne veut pas arrêter et pourtant il vaut mieux qu’il arrête. À l’inverse, il peut vous demander d’ arrêter alors qu’il ne faut pas qu’il arrête. Etonnant n’est-ce pas ?

Plusieurs cas de figures dans lesquels il vaut mieux arrêter les cours :

-Il ne joue jamais pendant la semaine entre les cours,

-Cela fait plusieurs années qu’il joue mais il stagne car il n’apprend pas ses notes, ne fait pas ses devoirs, et ne fait aucun effort.

-Il vous dit qu’il n’aime pas le piano vous le ressentez.

Dans ces cas là, même si cela vous brise le coeur il vaut mieux arrêter. Même si un enfant vous dit qu’il souhaite continuer le piano mais ne fait aucun effort, il ne s’investira jamais. Donc à quoi bon perdre votre temps et votre argent ? Peut être qu’il aime la musique, mais s’il aimait vraiment son instrument, il ferait au moins un effort de faire ses devoirs et jouerait de temps en temps. Dans le cas où un enfant n’aime pas le piano et ne touche pas le piano, la question ne se pose même pas…

Comprendre la différence entre ne pas savoir travailler et ne pas aimer

Aujourd’hui nous vivons dans une société où tout est immédiat. On a beaucoup plus de facilité que dans les générations précédentes. Ne serait- ce qu’au niveau du confort , le lave vaisselle, le lave linge, mais aussi l’accès immédiat à tout et à toutes les informations avec internet etc… Si une chose ne se passe pas immédiatement comme on le souhaite, on devient vite inquiet, frustré ou découragé…

Par conséquent, notre génération se décourage beaucoup plus vite que la génération précédente. Aussi, la notion d’effort est de nos jours beaucoup plus difficile à inculquer à nos enfants. Beaucoup d’enfants sont capables mais se mettent dans la tête qu’ils n’y arrivent pas. J’observe beaucoup ce phénomène avec les élèves qui est assez récurrent dans tous les autres domaines.

Donc faire très attention à ces raccourcis :

Je n’arrive pas à faire = je ne peux pas y arriver = c’est trop dur = j’arrête

Savez-vous que selon une étude sociologique, 72% des enfants qui abandonnent le piano sont amenés à le regretter un jour ?

Ministère de la Culture

Trouver des solutions :

Comment aider votre enfant à faire face à la difficulté?

Il bloque avec une difficulté ? Parlez-en avec son professeur. Vos retours lui permettront d’adapter sa pédagogie. Peut être a t -il besoin de plus de compliments, de plus de créativité etc…

arrêter le piano
Trouver des solutions et encourager votre enfant

Exemples de solutions simples mais efficaces :

  • S’il a du mal avec quelques notes, il pourra écrire le nom des notes exceptionnellement.
  • S’il ne repère pas bien les notes sur le clavier, vous pouvez lui acheter des petites gommettes qui se collent sur les touches pour l’aider à les repérer.
  • S’il a du mal à s’organiser, aidez le à se fixer de bonnes habitudes de travailler son piano à une certaine heure, comme se laver les dents, faire ses devoirs, partir à l’école… Le but est d’inclure le piano dans son emploi du temps même si ce temps est court.
    S’il joue tous les jours même 5 min, vous serez étonné de voir qu’il restera plus longtemps que 5 min au piano. N’oubliez pas que le plus dur est de s’y mettre.
  • S’il ne peut pas jouer tous les jours, alors faites un planning avec des plages horaires où il doit travailler son piano. ( Minimum 3 – 4 fois par semaine )

L’attitude à adopter :

Parlez avec lui :

Expliquez-lui que le piano n’est pas un loisir qui ne demande aucun effort comme voir un dessin animé. C’est un apprentissage qui demande de la pratique, et avec le temps il sera très content et fier de lui de pouvoir jouer de cet instrument. D’ailleurs quand il connaît son morceau, il est le premier à vouloir le jouer tout le temps en boucle jusqu’à ce que vous lui demandiez d’arrêter. 🙂

Dédramatiser :

J’ai remarqué que lorsque les parents ont joué du piano petit pendant des années, ils sont beaucoup moins paniqués par ce genre de remarques car ils sont aussi passés par ces étapes.

L’encourager :

Acceptez ses remarques, mais ne vous laissez pas impressionner. Les enfants ont parfois tendance à dramatiser alors que tout va bien, c’est simplement qu’il doit faire un effort. Proposez-lui une récompense s’il travaille sérieusement.

Lorsque les enfants comprennent qu’en travaillant, il auront un résultat, ils en seront fiers et cela sera un moteur de motivation pour eux. Mettez les en valeur lorsqu’ils ont franchi un cap ou offrez leur une récompense.

Avoir de la patience :

Le déclic n’a pas toujours lieu la première année, ni la deuxième. Fixez un minimum de 3 – 4 fois dans la semaine pour avoir un résultat. Vous verrez que votre enfant peut d’un coup décoller après même parfois après quelques années et qu’il aimera au point de pouvoir devenir un pianiste confirmé !

J’ai plusieurs exemples chez mes élèves, qui étaient plus ou moins motivés pendant les deux premières années puis ont littéralement décollé la 3ème année.

Le motiver avec un objectif :

Un concert, ou une pratique collective en 4 mains, ou une récompense peuvent être pour eux un bon moteur de motivation. Parlez-en avec son professeur et trouver ensemble un objectif qui pourrait le motiver.

Le mot de la fin :

Avec l’expérience, il y a surtout un mot à retenir : Ne pas se décourager ! Les efforts vont finir par payer. Vous pourrez bientôt cueillir les fruits de toutes ces années d’investissement (et eux aussi bien entendu ! ).
J’ai eu des élèves excellents mais très perfectionnistes qui souhaitaient arrêter car ils avaient peur de ne pas réussir à joindre école et piano, mais en les rassurant il ont continué. D’autres sont passés par des phases de manque de motivation et aujourd’hui sont devenus des pianistes confirmés. Aucun pianiste que je connais n’a échappé aux phases difficiles ou de doutes, même les professionnels. Donc dites-vous que cela fait partie du parcours… Tout ce qui est bien demande des efforts ! Et encouragez-les toujours ! Si vous souhaitez apporter un témoignage dans les commentaires ou l’expérience de votre enfant, n’hésitez pas à l’écrire. Cela est toujours intéressant pour les lecteurs de lire d’autres expériences.

À bientôt dans un prochain article !

Partager l'article :
  • 173
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    173
    Partages
  •  
    173
    Partages
  • 173
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Lara Tabatabai

    C’est un article très intéressant. Ma fille a arrêté le piano tout un temps et elle a repris maintenant, je crois que c’est très important d’être à l’écoute de ses enfants. Ce qui lui a donné goût c’est d’entendre jouer son père, le fait qu’elle reste en contact avec le piano est important et je pense qu’elle a retrouvé la motivation petit à petit.

    • Rachel

      C’est tout à fait juste ce que tu dis Lara. En effet, lorsque l’un des parents joue de l’instrument cela ne peut qu’aider l’enfant. Si l’enfant voit en plus que son père prend du plaisir à jouer du piano, cela va énormément le motiver !

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement votre "Guide du pianiste"