orchestre
Pédagogie,  Vidéos

Chi Mai – Ennio Moricone

Chi Mai d’Ennio Moricone est la 9ème pièce de mon défi et quelle pièce ! C’est une musique que tout le monde connaît, car en dehors d’être une musique très inspirée, elle est une musique de film extrêmement connue. En effet, on retrouve cette musique dans plusieurs films (Maddalena en 1971 et le Professionnel en 1981) mais aussi dans les séries télévisées et la pub (Royal canin). En tous cas, sa célébrité témoigne de sa beauté : cette musique est magnifique et aussi tellement apaisante lorsqu’on la joue…

Je crois qu’Ennio Moricone est l’un de mes compositeurs de musique de films préférés. Lorsque l’on écoute cette oeuvre dans sa version originale écrite pour orchestre, on peut remarquer avec quel génie Ennio Moricone utilise les timbres des instruments.

Chi mai : Version originale (orchestrée)

La première exposition du thème avec les violons à l’unisson est accompagnée par une mélodie bien présente au synthétiseur 0’08.
Puis, lors de la deuxième exposition du thème vient se rajouter la batterie à 0’38. Le thème est alors toujours exposé aux violons à l’unisson cette fois-ci soutenu par de longues tenues des cordes. Ce changement d’accompagnement du synthétiseur aux cordes met totalement la batterie en valeur qui rythme la mélodie.


Ensuite … contre toute attente l’entrée du clavecin à 1’18 dans le développement. Incroyable… Qui aurait pensé à faire entrer un clavecin à ce moment là ? Après tant de modernité avec le synthétiseur et la batterie faire entrer un instrument ancien comme le clavecin ! C’est totalement surprenant mais l’entrée du clavecin doublé avec la flûte est absolument génial à cet endroit...


Puis à 1’51 ré-exposition du thème comme joué à l’initial avec les violons et le synthétiseur. Ensuite on entend de nouveau la batterie à 2’18 puis enfin une Coda à 2’50 jusqu’à la fin.

Donc pour les puristes qui aiment analyser comme moi cette forme est A A’ B A A’ + Coda 😉

J’ai écouté d’autres versions orchestrées où le synthétiseur a été remplacé par une harpe et le clavecin par d’autres instruments.. mais cela gâche tout à mon goût. Aucun rapport désolée ! Le génie de la version originale est son orchestration.

Maintenant vous pouvez ré-écouter en mp4 cette magnifique version originale avec le lien ci-dessous :

Chi mai : Version pour piano

Je préfère nettement la version orchestrée mais je trouve que cette réduction pour piano est extrêmement bien écrite. Aussi, pour l’avoir choisie dans mon défi, je la trouve très agréable à jouer avec les arpèges à la main gauche. L’avantage est qu’elle est écrite aussi dans la tonalité originale fa#m.

Cependant, il faut savoir que cette version demande de la souplesse du poignet et une certaine maîtrise des arpèges. Il y a aussi quelques déplacements de la main gauche; notamment dans la deuxième partie avec des basses et des accords dans le registre médium.

Notons que le changement d’accompagnement à la main gauche est très réussi ici car il marque une différence dans cette deuxième partie, fidèle à la version originale qui est marquée par l’entrée du clavecin.

Ce morceau pour piano est d’un niveau débutant – intermédiaire. On peut le jour au bout de 2 ou 3 ans de piano environ. Si vous êtes à l’aise dans les arpèges et que vous maîtrisez la tonalité de fa # mineur foncez pour jouer ce morceau !

Mes conseils pour jouer ce morceau :

  1. Pour débuter sur de bonnes bases, jouez la gamme de fa# mineur pour être à l’aise avec les altérations.

2. Commencez ensuite par travailler les arpèges à la main gauche avec souplesse et en faisant bien sonner chaque note tout en restant léger. Appuyez davantage lorsqu’il s’agit des basses puis allégez lorsque vous montez dans les médiums. La main gauche doit être sonore et présente, tout en ayant un certain élan et surtout sans être pesante.

3. Bien timbrer la main droite et coordonner avec la main gauche. Les deux mains doivent bien chanter même si la main droite reste bien entendu plus présente.

Défi au piano J9 : la vidéo

Partager l'article :
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement votre "Guide du pianiste"